Fin de l’hiver

Le cercle vicieux se cache dans cette apparente sérénité, cette fermeture au monde qui m’enseigne tout sauf à l’accepter.

Il s’insinue, se glisse, s’immisce dans le moindre interstice.

Il s’en prend à ma gorge et mes poumons, plus profondément dans chaque respiration.

Il grandit et prend la difforme d’une absurdité qui se nourrit d’obscurité et occupe tout l’espace. Il a besoin de place. Continuer la lecture de « Fin de l’hiver »

Armure d’encre

Voilà ma contribution à ce Ray’s Day 2017. Il s’agit d’un texte que j’ai écrit il y a maintenant près de 2 ans, laissé de côté pendant des mois plusieurs fois, relu, corrigé, abandonné, re-corrigé… Cette nouvelle fantastique a fini par donner son nom à ce blog, si ce n’est l’inverse. Le texte intégral est disponible ci-dessous, mais peut-être un peu à lire sur le blog. J’en ai donc également fait un epub (le tout premier que je fais moi-même, soyez indulgents!).

Bonne lecture!


Oh non pas le réveil. Pas encore, il me semble que je viens à peine de vivre cette même scène. C’était hier, déjà. Le réveil sonne ; le devoir m’appelle. Je me suis à peine couché, je n’ai dormi quelques minutes. Une impression. Et surtout, je n’ai aucune envie de me lever et d’aller bosser. En plus j’ai réunion au sommet dans la matinée et il me faut bien une heure en raquettes pour y arriver, même à vive allure. SI je veux y être à l’heure, va falloir que je m’y mette. Il me reste juste le temps de prendre une douche. Je jette un coup d’œil à la moitié vide du lit à ma gauche. Cyrielle n’est pas encore rentrée du boulot. Avec un peu de chance on va juste se croiser avant mon départ, comme hier soir, avant le sien. C’est ça notre quotidien, un bisou entre deux portes deux fois par jour. Je hais quand elle fait ses gardes de nuit.

«  – Allez, Hervé, debout! », je tente de me motiver, un échec. Continuer la lecture de « Armure d’encre »

J’aime pas les cookies

Republication d’une nouvelle publiée pour le Ray’s Day 2016, choisie par framasoft elle a été republiée sur le Framablog. Et aussi disponible au format epub.

Et si dans la vraie vie aussi, il y avait des cookies, comme ceux qui nous suivent un peu partout sur le net ? C’est sur la base de cette idée que j’ai écrit le petit texte qui suit.

Bonne lecture


Je jette un coup d’œil à la vitrine de cette toute nouvelle boutique de fringue qui habille toutes les filles qui ont un minimum de goûts. Les vêtements ont l’air de bonne qualité, ils sont colorés et les vendeuses ont l’air aussi sympathiques qu’elles sont squelettiques. Et soudain, je me fige. J’aperçois une robe, non, LA robe. Elle est rouge, ni trop courte ni trop longue, elle est superbe. Aucune chance qu’elle ne m’aille.

Peu importe, il me la faut, j’inspire un grand coup et je franchis le pas de la porte. Une clochette électronique n’a pas le temps de signaler mon entrée que déjà se tient devant moi une vendeuse dont le sourire rouge vif mange la moitié du visage, l’autre étant dévorée par des yeux d’un vert pomme peu naturel qu’une épaisse couche de maquillage rend démesurés. C’est à se demander comment un corps aussi frêle peut soutenir ces deux yeux et cette bouche.

« – Bonjour Madame ! Bienvenue dans notre magasin, prenez un cookie s’il vous plaît ! » m’accueille la vendeuse avec une affreuse voix nasillarde. Continuer la lecture de « J’aime pas les cookies »